Que pouvez-vous faire lors de sueurs nocturnes?

Une femme dort sans sueurs nocturnes

Les sueurs nocturnes sont un des troubles les plus fréquents dans le cadre de la ménopause. Il s'agit de crises de transpiration pendant la nuit, après lesquelles la femme se réveille éventuellement baignée de sueur.

La transpiration pendant un tel épisode peut être abondante au point de laisser les vêtements et les draps trempés. Les sueurs nocturnes sont un phénomène fréquent chez la plupart des femmes souffrant de bouffées de chaleur pendant la ménopause, mais elles peuvent aussi être dues à une maladie sous-jacente.

La transpiration pendant la nuit est-elle un signe de la ménopause?

Lorsqu'une femme de 40 à 50 ans souffre de sueurs nocturnes et d'autres troubles climatériques typiques, c'est probablement dû à la ménopause, si les maladies susceptibles de causer des sueurs nocturnes sont exclues. Mais toutes les femmes ne souffrent pas forcément de sueurs nocturnes pendant la ménopause.

Qu'est-ce qui déclenche les sueurs nocturnes?

Les sueurs nocturnes se produisent lorsque la température du corps augmente, puis baisse abruptement. Les vaisseaux sanguins du corps se dilatent dans la première phase, puis se rétrécissent à nouveau dans la deuxième. Il en résulte une sensation de frissons fébriles.

Les sueurs nocturnes peuvent se manifester la première fois quelques années ou mois avant la ménopause. Une crise de transpiration peut durer une à environ 5 minutes et se produit généralement à la suite d'une bouffée de chaleur.

Quelle est la cause des sueurs nocturnes?

Pendant la ménopause, le corps est soumis à de fortes fluctuations hormonales qui peuvent entraîner différents changements physiques et émotionnels. Le cycle menstruel peut être dérégulé. Le taux de FSH (hormone folliculo-stimulante, importante pour la maturation de l'ovule) augmente, tandis que les taux d'œstrogènes et de progestérone commencent à baisser. En particulier la diminution des taux d'œstrogènes peut causer des sueurs nocturnes.

Autres causes possibles de sueurs nocturnes à part la ménopause et la périménopause:

  • fièvre
  • froid
  • grippe, infections respiratoires
  • infections bactériennes
  • infections virales
  • consommation d'alcool
  • anxiété
  • stress
  • crises de panique
  • troubles du sommeil
  • tuberculose
  • toxicomanie
  • cancers
  • traitements anticancéreux

Étant donné que les sueurs nocturnes peuvent être accompagnées d'autres symptômes, il est essentiel d'identifier leur cause.

Comment peut-on traiter ou éviter les sueurs nocturnes?

Pour traiter la transpiration pendant la nuit associée à la ménopause, on recommande en général un traitement hormonal substitutif (THS). Le THS pendant la ménopause contribue à la prévention des sueurs nocturnes et soulage aussi d'autres troubles liés à la ménopause. Il est toutefois important d'évaluer le rapport avantages-risques du THS dans le cas individuel avant de commencer le traitement.

Certaines mesures que vous pouvez prendre vous-même sont souvent utiles pour atténuer les sueurs nocturnes. Elles comprennent le port de vêtements confortables qui ne serrent pas, une température ambiante pas trop élevée et le renoncement aux douches très chaudes.

Vous devriez aussi tenter d'éviter toute forme de stress, veiller à une activité physique régulière et réduire votre consommation de caféine et d'alcool. Il est conseillé de consulter un médecin/gynécologue pour vérifier si une maladie sous-jacente est éventuellement impliquée.

Traitement au moment de la ménopause

Le traitement a pour objectif de soulager les symptômes dus à la ménopause et d'améliorer la qualité de vie. En apprendre plus sur un traitement au moment de la ménopause.

Traitements naturels

Les traitements naturels peuvent aider à soulager les symptômes ménopausiques légers à modérés. En savoir plus sur les traitements naturels pendant la ménopause.